THE MATTER OF TIME PROJECT 

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/24

Trois Mots-Songe

PROFONDEUR
Dans les abysses,
Là où tout est nuit
Les ombres noires des créatures marines
Tapissent les bas-fonds
-Profondeur oubliée -
Calmes et irréductibles
Monstrueuses ou embryonnaires
Dans une organisation anarchique,
Elles construisent un monde
Qui n’est pas le nôtre,
Une cathédrale aquatique qui prend l’informe d’une structure mystique et où naît de résonances une aveugle contemplation
Dont seules quelques bulles sont rappelées vers la lumière.
Et pourtant..
Elles nous ressemblent .
Elles sont l’écho de notre propre solitude:
Plus hideuses encore que l’Homme le plus exécrable
Et plus humaines encore que nos mères.
VOILE
Nos yeux couverts de brume
Dans l’opacité de ce monde brutal,
Le chant de la colère est un legs ancestral.

La corde bousillée où je marche et je pleure, Craque sous l’élégie du chant de la douleur.
Cachés sous des tissus écrasants Inconnus à nous même Abandonnés sur le bord
-Aux extrémités-

L’étoffe est plus pesante encore, Le chant est suppliant, plus fort, Prenant les mauvais plis,
On s’use sans effort.

Il ne suffit pourtant que d’un battement d’aile
Pour chasser l’accoutumance Lever enfin le voile
Sur la désespérance.
DÉLIVRANCE
Tu dors pour t'évader
Le monde est trop pesant Vois, le sommeil te happe, Et tu n'es plus présent.
Tu es loin dans l'espace

Mais les rêves sont faux Reviens suivre à la trace -sans peur-
Tes idéaux!

Tu viens naître à toi même, Éveillé et plus fort !
Tu accouches tes songes En rejetant la mort.

Tu brilles pour tout vivant -délivré par le jour -
Tes mots sont éclatants Puisque tu n'es qu'amour !