BIOGRAPHIE

Tatiana Probst
Soprano Lyrique 
Compostrice

Tatiana Probst naît au sein d’une famille d’artistes et commence très tôt la musique. Après un premier prix de piano et un prix d’excellence de musique de chambre, elle étudie le chant auprès de Mireille Alcantara, obtient son Master au Conservatoire de Paris (CNSMDP) et remporte plusieurs prix dans différents concours internationaux.
Elle collabore régulièrement avec les pianistes Jeff Cohen, Aeyoung Byun, Guillaume Vincent et François Lambret, avec la multi-percussionniste Vassilena Serafimova et chante sous la direction d’Olivier Holt, Laurent Petitgirard, Constantin Rouits, Jean-Louis Forestier, Michel Piquemal, José Miguel Perez-Siera, Jérôme Pillement, Frédéric Chaslin, Eivind Gullberg Jensen… aux côtés de musiciens de l’Opéra de Paris, de l’Orchestre National de France, de l’Orchestre Colonne, de l’Orchestre de l’Opéra de Massy, de l’Orchestre Philharmonique du Maroc ainsi qu'avec les quatuors Enesco, Hermès et Diotima.
Sur scène elle a interprété plusieurs rôles tels que: Musette dans La Bohème (Opéra de Reims), Micaëla dans Carmen (Théâtre National Mohammed V de Rabat, à Essaouira pour le festival Printemps des Alizés ainsi qu’au Festival de Lavaur), Mimi dans la Bohème (Salle Ravel/Levallois), Nadia dans La Veuve Joyeuse (Théâtre National Mohammed V), Javotte dans Manon (Théâtre des Champs Elysées), Papagena et Pamina dans La Flute Enchantée (Opéra de Lille, Festival de la Lavaur, Théâtre de l’Etang Saint-Estève, La Chaudronnerie à la Ciotat ).
Par ailleurs Tatiana Probst tourne un Spectacle intitulé "Des Notes et des Mots" qu’elle a créé avec sa soeur Barbara Probst dans lequel sont interprétées plusieurs de ses oeuvres (textes et musiques).
Pour la télévision elle participe en 2018 à un gala "spécial Offenbach" produit par France télévision, et en juillet 2020 sur l’invitation de Yann Ollivier elle enregistre un récital intitulé « Les Démons de Mes Nuits » avec la pianiste Aeyoung Byun.
Tatiana Probst a enregistré un CD intitulé Ba[l]lades paru en 2014 chez le label Continuo Classics.
Elle est par ailleurs régulièrement invitée à participer à des festivals tels que "Un Violon sur le sable", Festival des Chapelles – Gard, Les Saisons de la Voix – Gordes, Festival Gloriana Festival International de Nha Trang (au Vietnam), Printemps des Alizés d’Essaouira…
Tatiana Probst est soutenue depuis 2008 par la Fondation Hippocrène.

Tatiana Probst, compositrice

 

Née dans une famille de d’artistes et passionnée depuis son plus jeune âge par la composition - elle écrit son premier morceau à l’âge de 9 ans «Valse pour accordéon» - son désir d’écriture n’a jamais cessé de croître. C’est à l’âge de 14 ans, parallèlement à des études de piano et de chant, que Tatiana entre au Conservatoire Maurice Ravel de Levallois-Perret dans la classe de Michel Merlet auprès duquel elle suivra un cursus complet de composition. Elle est reçue au CNSMDP à l’âge de 20 ans en chant, qu'elle pratique parallèlement au piano et à la composition.

 

En 2007 et 2008, elle obtient deux prix au concours Récré Chorales organisé par la SACEM dans l’île de Ré, pour deux de ses pièces vocales. Durant son cursus au CNSMDP Tatiana compose plusieurs pièces de musique de chambre ainsi que deux cycles de mélodies pour voix et piano dont « Les apophtegmes de l’oubli » qui sera créé en Finlande par la soprano Chiara Skerath et la pianiste Marie Olivon, puis redonné à Radio- France en 2013 et diffusé sur France-Musique.

 

En juin 2013, elle obtient son diplôme de Master 2 de chant lyrique, en créant à l’occasion plusieurs de ses pièces ainsi que l’œuvre de son mémoire intitulée «Mémoire» pour voix et 5 instruments, accompagnée du collectif Warning.

 

En 2014, Tatiana initie un projet inter-grandes écoles en réunissant le CNSAD et les Arts décoratifs au sein du CNSMDP (plus de 60 étudiants) pour créer sa première comédie musicale «Ligne 5», dont elle écrit aussi le livret, et qui remporte un vif succès. La même année en novembre, suite à une commande de la ville de Sarcelles, elle crée sa première symphonie "Exorde" pour orchestre et texte enregistré par quatre récitantes sous la direction de Pierre Deville.

 

En mars 2016, elle est la première femme compositrice invitée pour la résidence Foyer-Joyeux à l’Abbaye de Fontevraud qui perpétue la mémoire de Geneviève Joy et d'Henri Dutilleux. Elle y crée «d'Ombre et de Lumière» une pièce pour piano à  quatre-mains et commence l'écriture de son premier quatuor à cordes «Ainsi un nouveau jour» en hommage à Henri Dutilleux, créé quelques mois plus tard au Festival d'Hardelot par le Quatuor Rosamonde, puis rejoué par les mêmes interprètes en octobre 2016 dans l'auditorium Claude Debussy de la SACEM.

 

La même année, elle compose «Les Ans Volés» pour soprano et orchestre, commande pour le concert d’ouverture de la Saison 2017 "Envolées" de l’Orchestre Pasdeloup. Elle y tiendra elle-même la partie soliste à la Salle Gaveau, accompagnée de l'orchestre sous la direction de Julien Masmondet.

 

En 2018 elle reçoit une commande pour le festival Musiques aux Mines et compose un trio pour violon, violoncelle et piano intitulé «Trois mots-songe». En 2019 elle compose «Le Serment d’Hippocrene» pour violon et piano, créée par Laurent Korcia et Aeyoung Byun.

 

Durant le premier confinement (mars-avril 2020) Tatiana achève une commande pour soprano, viole de gambe et clavecin pour le festival Ars Terra (crée en juillet 2021).

 

En tant que chanteuse lyrique elle interprète sur scène les rôles de Musette («La Bohème» / Opéra de Reims), Micaela («Carmen» /Rabat), Mimi («La Boheme» /Salle Ravel) Nadia («La Veuve Joyeuse» /Rabat), Papagena et Pamina («La Flûte Enchantée» /Opéra de Lille, Festival de Lavaur et de Perpignan).

Tatiana est aussi poète depuis son plus jeune âge et a à son actif plus d'une centaine de poèmes. Elle est l’auteure de la plupart des textes accompagnants ses œuvres musicales et a également écrit plusieurs livrets de spectacles dont «Divagation», « Séjour dans la nuit » ou encore « Mots-monologue d’une isolée» qui lui a valu d’être lauréate du prix Beaumarchais de la SACD en 2012.

 

  • PROJETS À VENIR :

 

  • Ecriture d’un cycle de mélodies autour de Pauline Viardot pour la soprano Marie Laure-Garnier.

  • Sortie de son premier disque monographique « The Matter of Time » courant 2022, label Continuo Classics

  • Ecriture d'un opéra de poche «La nouvelle pomme de Turquie» pour le Festival Présences Féminines à l’Opéra de Toulon.

  • Parution prochaine de son quatuor «Ainsi un nouveau jour » aux éditions Alphonse Leduc.